Nouvelles Chroniques Télé, suivi deLettres matinales par Guy Carlier

July 21, 2019

Nouvelles Chroniques Télé, suivi deLettres matinales par Guy Carlier

Titre de livre: Nouvelles Chroniques Télé, suivi deLettres matinales

Auteur: Guy Carlier

Broché: 252 pages

Date de sortie: February 7, 2002

ISBN: 2258058686

Éditeur: Hors Collection

Nouvelles Chroniques Télé, suivi deLettres matinales par Guy Carlier est disponible au téléchargement en format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez accéder à des millions de livres. Tous les livres disponibles pour lire en ligne et télécharger sans avoir à payer plus.

Guy Carlier avec Nouvelles Chroniques Télé, suivi deLettres matinales

252pages. in8. Broché. Qui connaît Guy Carlier ne pourra plus jamais regarder normalement sa télé? Quelle inconscience pour les directeurs de programmes de laisser leurs émissions (idiotes) en pâture à l'humour dévastateur du trublion de France Inter ! Des chiffres et des lettres , Stéphane Bern ? son collègue de radio ?, Sophie Davant ou Loft Story, sans oublier Clémence Arnaud, tous ceux qui font (plus ou moins bien) la télé sont là? Brocardés, ridiculisés mais toujours avec l'?il juste, caustique et cruellement désopilant de ce drôle de bonhomme. Dans ses chroniques télé (à l'émission Le Fou du roi de France Inter) ou ses lettres matinales ( le matin à 7h50), chaque événement du petit écran et de l'actualité est passé à la moulinette? très fine : beaucoup d'humour et des petits morceaux d'émotion (comme la chronique consacrée à Eddy Barclay)? c'est la recette magique signée Carlier. Même si son souffre-douleur Julien Lepers reste la cible de choix, chaque idiotie, chaque décalage télévisuel est repéré, digéré et transformé en véritable sketch radiophonique. Le livre ne rendra jamais la voix inimitable du chroniqueur mais c'est un plaisir pour les inconditionnels (présents et à venir) de re-découvrir la télé façon Carlier. Il tape fort, juste. Merci, Guy, de nous rendre moins passifs devant notre écran. Avec de l'humour, on le prend mieux. Et devant tant de talent, c'est presque une joie de payer la redevance. -Marine Segalen